Scooters-electriques_avantages-inconvenients

Scooters électriques: avantages et inconvénients

Posté par Julie de Kymco le 3 mai 2019 15:12:52

Les scooters électriques semblent être les successeurs des scooters thermiques. De plus en plus présents dans les grandes villes grâce aux entreprises de free-floating (scooters en libre-service), ils commencent également à arriver chez les particuliers. Mais quels sont les avantages et inconvénients des deux-roues électriques ? On vous dit tout.

 

Quelles performances pour un scooter électrique ?

 

Un remplaçant du scooter thermique ? Oui, probablement, mais les deux roues électriques sont-ils performants pour autant ? Alors que l’entrée en vigueur de la norme Euro 4 a contraint les constructeurs de scooters thermiques à baisser leurs performances pour rentrer dans les clous de la norme, l’électrique pourrait redynamiser le segment 50cc.

Vitesse et couple

Vitesse scooter électrique VS scooter thermique

Lorsque l’on parle de performances, les deux premiers critères qui nous viennent à l’esprit sont la puissance et le couple moteur. Ces deux indicateurs sont déterminants dans les sensations de conduite puisqu’ils traitent de la vitesse max d’un véhicule et de sa capacité d’accélération.

Question puissance, la majorité des scooters électriques offrent une puissance comprise entre 2000 et 3000 watts (soit entre 2.8 et 4 chevaux) qui correspondent à un équivalent 50cc. Pour être en conformité avec la loi, les constructeurs brident leurs scooters électriques 50cc comme leurs pendants thermiques afin d’atteindre une vitesse max de 45 km/h.  A ce niveau, les deux types de motorisations sont donc à égalité.

Couple d’un deux roues électrique

Cependant lorsque l’on s’intéresse au couple moteur, les deux-roues électriques offrent de nettes différences. Toute personne ayant déjà essayé un scooter électrique vous le confirmera : un scooter accélère fort dès le démarrage (d’autant plus s’il est équipé d’une transmission classique et non pas d’un moteur dans la roue arrière). Véritable avantage en ville, l’électrique propose ainsi des démarrages rapides et une accélération linéaire d’autant plus rassurante.

Cette spécificité s’explique par la disponibilité du couple :

  • Un scooter thermique doit monter dans les tours pour offrir le potentiel de son couple moteur. Le rendement est généralement compris entre 25% et 30%

  • Un scooter électrique délivre immédiatement tout son couple. Le rendement est de l’ordre de 80% à 85%.

Un modèle électrique offrira donc une accélération plus puissante immédiatement. De plus, la gestion électronique du moteur permet d’éviter le patinage sur les premiers mètres, un bon point lorsque l’on roule sur des revêtements pouvant être lisses (bandes blanches, bouches d’égouts …).

Autonomie

Nous l’avons vu, les moteurs électriques des scooters équivalents 50cm3 possèdent une puissance comprise entre 2000 et 3000 watts. Pour autant, cette unité ne permet pas de déterminer l’autonomie réelle du scooter : en fonction du poids total (scooter + pilote) et du style de conduite, l’autonomie peut fortement varier (c’est d’autant plus vrai que certains scooters proposent des modes « éco » et « sport »).

Pour connaître l’autonomie d’un scooter, vous devrez vous intéresser à la puissance de la batterie. La majorité des constructeurs propose des batteries ayant une autonomie qui varie entre 30 et 50km en fonction de leur taille et de la technologie employée. Certains scooters embarquent jusqu’à deux batteries amovibles (comme nos scooters ionex) ce qui permet de doubler l’autonomie du scooter (et même une core batterie qui officie en tant que « réserve »).

Bien qu’une autonomie de 50km puisse paraître limitée face aux (presque) 200km d’un scooter thermique, il est à noter qu’un français parcoure en moyenne 30km par jour (source Ipsos/Steria pour Mobivia Groupe). L’autonomie des scooters électriques permet ainsi de couvrir ses déplacements quotidiens sans peine sans pour autant être utilisable sur de longs déplacements, à moins de recharger ou de changer de batteries.

 

Les scooters électriques sont-ils faciles d’utilisation ?

 

Design

Les scooters électriques sont, pour une majorité, très ressemblants aux scooters thermiques que nous connaissons. En effet, les constructeurs n’ont pas la volonté de révolutionner la roue : ils utilisent les châssis et carénages dont les avantages (protection et confort) ne sont plus à prouver. Ainsi ils se fondent visuellement dans la masse de deux roues.

Pour autant, un scooter électrique offre en général un plus grand espace de stockage puisque le réservoir à carburant y est absent : on gagne alors de la place pour ranger un plus grand casque ou des affaires ce qui évitera des frais supplémentaires à prévoir pour l’acquisition d’un top case (et sa platine). Pour les scooters équipés de batteries amovibles, il pourra même être envisagé d’emporter une ou plusieurs batteries supplémentaires en location pour augmenter l’autonomie du scooter si besoin.

Enfin, les scooters électriques sont pour la plupart équipés d’un tableau de bord moderne permettant l’utilisant d’une application dédiée (connectée mobile ou totalement intégrée) qui fournira des services additionnels tels que l’affichage des notifications push et l’utilisation d’un GPS. C’est le cas de notre Like EV qui permet, grâce à notre application gratuite noodoe, de bénéficier d’une expérience améliorée (notifications, radar de points d’intérêt, GPS …).

 

Chargement

Le temps et la méthode de chargement sont deux critères qui rebutent une partie des pilotes de deux-roues. Il est vrai que le temps de charge a longtemps été le tendon d’achille de nombreux véhicules électriques qui nécessitaient une nuit (8h) de charge. Il est reproché aux e-scooters de se recharger trop lentement (plusieurs heures nécessaires au rechargement de la batterie à 100%) et de nécessiter une prise de courant à proximité.

Cependant, la technologie évoluant rapidement sur ce marché, de plus en plus de scooters sont équipés de batteries amovibles (plus ou moins légères et donc faciles à transporter) qui peuvent se recharger sur prise secteur, avec des chargeurs rapides ou traditionnels. C’est le cas de nos batteries amovibles ionex d’un poids de 5 kilos que vous pouvez recharger chez vous. Ces équipements contribuent à l’essor du scooter électrique puisqu’ils facilitent la charge, la rendant possible à son bureau ou à son domicile. Le temps de charge est aujourd’hui de quelques heures pour atteindre 100% avec une optimisation de chargement sur les premiers 80%, ce qui permet de recharger sa batterie rapidement en cas de besoin immédiat.

 

Les scooters électriques sont-ils moins coûteux ?

 

Coût à l’achat

Le prix d’achat d’un e-scooter est souvent le critère qui rebute le plus les potentiels acheteurs. En effet, alors qu’un scooter thermique traditionnel affiche un prix allant de 1000 à 3000€, leurs équivalents électriques affichent des prix nettement supérieurs, de 2000 à 4000€ (et plus de 6000€ pour le Vespa Elettrica à sa sortie) dus à leur technologie et au fait qu’il n’y a pas d’économies d’échelle possible à l’heure actuelle.

Ce prix d’achat est pourtant, en général et en fonction de l’utilisation que l’on en fait, amorti au bout d’un à deux ans grâce aux économies réalisées sur le carburant et à un entretien moins coûteux. De plus, les aides à l’achat financées par l’Etat permettent d’obtenir un coup de pouce intéressant : « Pour les scooters dont le moteur est doté d'une puissance maximale nette supérieure ou égale à 2 kw (règlement UE 168/2013) ou 3 kw (directive 2002/24/CE) : l'aide est de 250 € par kWh d'énergie de la batterie. Elle est plafonnée au plus faible des 2 montants suivants : 27 % du coût d'acquisition TTC ou 900 €. »

Coût à l’utilisation

Bonne nouvelle, le coût à l’utilisation d’un scooter électrique compense fortement son prix d’achat. Le coût de la recharge dépendra bien entendu de la capacité de la batterie (ou des batteries) qui équipera votre scooter, mais pour vous donner une équivalence, quand 100 km parcourus en véhicule électrique vous coûteront environ 0.60€ (barème heure creuse/pleine), la même distance en scooter thermique vous en coûtera un peu plus de 5€. Une différence significative qui vous permettra de réaliser des économies significatives au fil des années et qui rend l’électrique attractif malgré son coût d’acquisition plus élevé (et ce sur l’unique critère du carburant).

 

Coût d’entretien

Alors que les arguments vantant le passage à l’électrique se focalisent souvent sur les économies de carburant réalisées, elles seront d’autant plus intéressantes si l’on s’intéresse aux économies faîtes sur les coûts d’entretien divers.

Bien que les équipements d’un scooter électrique varient (avec un moteur dans la roue pour les plus simples et une transmission pour les plus performants) les coûts liés à l’entretien d’un scooter électrique seront nettement inférieurs à leur pendant thermique :

 

Opérations d’entretien

Tous les
(en Km)

Scooter électrique simple (moteur dans la roue)

Scooter électrique avancé
(équipé d’une transmission)

Scooter thermique

Vidange

2000

X

X

20€

Jeu de transmission

10 000

X

60€

Plaquettes de frein

10 000

40€

Pneus

15 000

150€

 

TOTAL
(sur une base de 30 000km)

 

420€

600€

900€


Le coût d’entretien d’un scooter électrique est en moyenne divisé par deux par rapport à celui d’un scooter thermique. Cependant, il faudra ajouter à ce chiffre, le coût du remplacement de la batterie tous les 700 à 1000 cycles dans le cas d’une batterie lithium (environ 35 à 50 000km).  

 

Les autres critères

 

Aspect environnemental

Les véhicules électriques sont souvent cités en exemple pour leur faible empreinte écologique. En effet, leur utilisation propre ne produit pas d’émissions polluantes directes. Dans un monde où tout le monde roulerait en véhicule électrique, il serait alors possible d’améliorer sensiblement la qualité de l’air que nous respirons tous.

Il faut néanmoins mettre le bémol sur cette affirmation car la production des batteries reste à ce jour source de pollution même si les batteries lithium sont recyclables et sont bien moins polluantes que celles au plomb. D’autre part, la production d’électricité n’est pas la même partout : en France, elle peut être issue d’une source polluante comme le nucléaire ou d’une ressource plus propre comme l’éolien ou l’hydraulique. Pour conclure, on ne peut pas considérer à ce jour un véhicule électrique comme propre même s’il est bien moins nocif pour l’environnement qu’un scooter thermique.

 

 

Longévité

Bien qu’il n’existe pas aujourd’hui d’étude basée sur la longévité des scooters électriques (du fait de la jeunesse de ce type de véhicule et des avancées technologiques rapides), leur conception et leur fonctionnement les rend plus durables. En effet, en s’affranchissant des pièces nécessaires à la combustion et son utilisation, les scooters électriques ne subissent pas leurs vibrations ce qui réduit le risque de panne.

D’autre part un scooter électrique possède jusqu’à 3 fois moins de pièces mécaniques que son équivalent thermique (en fonction de la présence d’une transmission ou non). En réduisant le nombre de pièces mécaniques on diminue de fait le risque de pannes liées à ces pièces.

Enfin, un critère bloquant pour de nombreux pilotes est le manque de visibilité sur la durée de vie des batteries. Il est important de rappeler qu’une majorité de batteries sont développées par des grands noms de l’électronique : LG, Samsung, Panasonic … Alors que les batteries au plomb affichaient une durée de vie de 12 à 18 mois, les nouvelles batteries au lithium ont une durée de vie entre 700 et 1000 cycles (à pleine puissance), soit entre 5 à 10 ans selon l’utilisation faite. Un scooter électrique fonctionnera ainsi (hors problème) durant de nombreuses années sans nécessiter de remplacement de batterie.

 

Pour conclure

 

Un scooter électrique possède donc de nombreux avantages et quelques inconvénients sur lesquels les constructeurs actuels travaillent afin d’en faire le véritable véhicule du futur. Bien qu’ils soient aujourd’hui plus présents en free-floating que chez les particuliers ou entreprises, les scooters électriques s’ancrent peu à peu dans le quotidien des Européens.

Bien qu’ils souffrent encore d’idées reçues basées sur les premiers modèles commercialisés, ces véhicules se développent et s’améliorent à l’image du BMW C-Evo, maxiscooter électrique référence du marché en France et en Allemagne. Pour autant, alors que la moitié des déplacements travail-domicile moyens sont de moins de 8km et que le trafic routier se congestionne de plus en plus, le scooter électrique apparaît comme une solution viable pour les travailleurs urbains. Prêt à sauter le pas ? Voici notre récapitulatif des avantages et inconvénients actuels des scooters électriques :

Les avantages et inconvénients d’un scooter électrique

Avantages

Inconvénients

Coûts de recharge très faible

Performances des accélérations

Faible coût d’entretien

Connectivité

Peu de bruit

Pas de vibrations

Pas de gaz d’échappement

Primes écologiques à l’achat

Coûteux à l’achat

Chargement plus long

Autonomie plus faible qu’un scooter thermique

 

En acheter un ?

Vous souhaitez sauter le pas et passer à l’électrique ? Découvrez notre guide pour bien préparer votre achat de scooter électrique

Je télécharge le catalogue ionex

 

Sujets: Scooter, Électrique

Inscrivez-vous à notre Blog

Derniers articles