Equipements-pilotes-scooters-1

L’équipement indispensable du pilote scooter et moto

Posté par Julie de Kymco le 15 juin 2019 10:30:00

Avant de bien rouler, partez bien équipé. En deux-roues, être bien protégé est primordial en cas d’accident. Alors que le risque de chute reste important en scooter ou en moto, même seul, il est important de posséder les équipements nécessaires à votre protection. Vous ne savez pas comment bien vous équiper ? Découvrez dans cet article, les équipements indispensables du pilote de scooter/moto

Les équipements obligatoires du pilote

Casque

Obligatoire en France depuis 1973, le non-port du casque est passible d’une amende de 135€ et d’un retrait de 3 points sur votre permis.  Au-delà du risque d’amende, il est inconscient de piloter sans casque puisque celui-ci sera votre principale protection en cas de chute. Pour les curieux, je vous invite à découvrir des photos impressionnantes de casques accidentés en cliquant ici . Ces photos parlent d’elles-mêmes : le casque sera votre principal allié en cas de chute ou de collision. Rouler avec un casque non homologué ne vous protégera pas suffisamment en cas d’accident. Ainsi votre casque devra respecter la norme ECE 22-04/05, pour vous apporter une protection reconnue et avérée.

Pour maximiser ce pouvoir protecteur, préférez un casque intégral qui protégera le bas de votre visage en cas de chute. Qu’il soit intégral ou jet, votre casque devra être équipé de stickers réfléchissants bien utiles pour être vu (obligatoires en France, 90€ d’amende s’ils ne sont pas présents). Votre casque devra bien entendu être à votre taille (les tailles allant du XS au 3XL) et être bien accroché (un casque pas ou mal accroché n’a aucune utilité). Si vous roulez en duo, votre co-pilote devra également être équipé d’un casque homologué et adapté. Enfin côté prix, vous trouverez un large choix en fonction des matériaux, des marques et de la protection offerte : de 40€ pour un jet basique à près de 1000€ pour les casques motos plus sophistiqués.  

Le conseil Kymco : On ne rigole pas avec la sécurité et les équipements de protection. Pour cela, choisissez un casque bien adapté (sollicitez votre concessionnaire pour bien vous conseiller) offrant une protection maximale et posez les autocollants réfléchissants (même si vous les trouvez moches). Il existe désormais des stickers réfléchissants noirs qui seront plus discrets sur votre casque. Côté casque, une visière fumée amovible pourra vous permettre de rouler dans de meilleures conditions. Enfin, n’oubliez pas qu’en cas d’accident, vous vous remercierez d’avoir choisi un casque de bonne qualité.

 

Gants

Obligatoires depuis le 20 novembre 2016, les gants sont des alliés précieux du pilote : ils vous protègent en cas de chute et également du froid, du vent et de la pluie. Ils devront être certifiés par la norme européenne CE89/686/CEE. Hors de question de piloter votre moto avec des gants de ski comme il est possible de voir l’hiver, ou des sous gants l’été : vous et votre passager devrez porter des gants adaptés au pilotage d’un deux-roues.

Vous trouverez comme pour les casques, un large choix de gants : des tailles XS au 4XL, en textile ou en cuir, d’été, d’hiver ou de mi-saison. Idéalement et si vous roulez tout au long de l’année, optez pour plusieurs paires de gants en fonction des conditions météorologiques afin d’être en permanence dans les meilleures conditions de pilotage.

Le conseil Kymco : Optez pour des gants confortables et qui vous offrent une bonne ergonomie afin de conserver une bonne sensibilité aux commandes de votre deux-roues. Ils seront idéalement équipés de bandes réfléchissantes, de coquilles aux phalanges et de renforts aux articulations. Votre concessionnaire vous aidera à trouver les gants les plus adaptés. N’oubliez pas de vous faire plaisir en choisissant des gants qui vous plaisent. Confort, protection et style peuvent réellement s’entendre.

 

Gilet jaune / textiles réfléchissants

Obligatoire depuis le 1er janvier 2016, le gilet jaune (ou autre couleur fluorescente) fait désormais parti du « kit du pilote en règle ». Il doit être accessible en cas d’accident et devra être porté le plus rapidement possible afin d’être vu en attendant la dépanneuse. Il n’est pas obligatoire de le porter en permanence. A noter qu’il existe également des gilets répondants à la norme EN471 (vêtements de haute visibilité) qui feront office de gilet jaune et qui pourront être portés en permanence (et confortablement) au-dessus de votre veste.

Le conseil Kymco : Un gilet jaune trouvera facilement sa place au fond de votre coffre et pourra vous apporter une sécurité importante lorsque vous en aurez besoin. Si vous n’en possédez pas, vous êtes passible d’une amende de 11€ ou 135€ si vous êtes accidenté et ne le portez pas. Au-delà de l’amende, pensez avant tout à votre sécurité.

 

Les équipements pour votre sécurité et votre confort

 

Veste/blouson

Elle n’est pas encore obligatoire (pour l’instant) mais la veste est fortement recommandée lorsque vous circulez en scooter ou moto. La majorité (si ce n’est la totalité) des pilotes de scooters ou motos vous le confirmeront : le blouson est aussi indispensable que le casque ou les gants. Véritable « armure » du pilote, la veste vous protégera en cas d’accident et vous évitera de subir les conditions météo parfois difficiles. Comme pour les gants, vous trouverez différents modèles en fonction des saisons : chaudes en hiver et respirantes en été. Certaines d’entre-elles seront modulables et pourront être doublés afin de convenir à une utilisation 4-saisons.

Que vous le choisissiez en cuir ou en textiles, le blouson de scooter ou moto vous apportera une protection sur le haut du corps. Le cuir reste la matière la plus plébiscitée pour la protection offerte et sa résistance dans le temps (un bon investissement sur le long terme). Les matières textiles sont de plus en plus appréciées pour leur légèreté (et la capacité de mouvement qu’elles offrent) ainsi que pour leur coût moins élevé qu’un blouson en cuir bien qu’une veste soit plus fragile en cas de chute. Qu’ils soient en cuir ou en textile, de plus en plus de blousons sont évolutifs et permettent l’ajout d’une dorsale (amovible) qui protègera votre dos en cas de chute.  

Le conseil Kymco : Le choix d’un blouson en cuir ou en textile devra être bien préparé en fonction de votre utilisation et des différents avantages/inconvénients qu’ils offrent. N’hésitez pas à en essayer plusieurs jusqu’à trouver le bon compromis protection/ergonomie/poids. Côté prix, vous trouverez de tout : des vestes en textile de 100€ à 500€ comme des cuirs de 180€ jusqu’à plus de 700€. Si vous roulez toute l’année, optez pour un modèle modulable que vous pourrez équiper et renforcer. Attention, certains modèles sont vendus sans dorsale, pensez à en acheter une en même temps afin d’être bien protégé.   

 

Bottes

Les bottes sont fortement recommandées et devront être choisies avec soin afin d’apporter la meilleure protection possible en fonction de votre utilisation. Renforcées à la pointe, au talon et aux chevilles, elles permettent d’éviter fractures et brûlures en cas de glissade et/ou de choc latéral.  Si les bottes de moto ont longtemps été vues par les scootéristes ou motards occasionnels comme une véritable peine à cause du temps qu’il fallait pour les équiper, les fabricants ont innové et proposent désormais des bottes adaptées à tous les besoins. En fonction de votre utilisation, vous opterez pour un type ou un autre : bottes de moto pour la conduite sur voies rapides, demi-bottes pour les voyages intra-muros et baskets pour les petits déplacements en ville. 

Pour bien choisir vos bottes, pensez protection et usage : des baskets de moto ne vous offriront que peu de protection si vous roulez sur autoroutes mais des bottes montantes seront inconfortables à porter si vous voulez les utiliser toute la journée (et que vous n’avez pas de chaussures de rechange). Optez pour le bon compromis entre protection physique au niveau des renforts, étanchéité au niveau des matières et du design et de la facilité d’utilisation pour les équiper et vous déplacer avec.

Le conseil Kymco : Bien choisir ses bottes est important car vous n’aurez pas envie de porter des bottes mal adaptées. Optez pour le bon compromis et sollicitez l’avis de votre concessionnaire qui pourra vous partager son expérience personnelle comme celle de ses clients. Pour bien vous équiper comptez entre 100 et 300 € pour une paire de bottes adaptées. Attention, une protection de la malléole est obligatoire pour passer le permis moto et est fortement conseillée pour la suite.

 

Le tour de cou/cagoule

Pour bien être couvert l’hiver ou à haute vitesse, le tour de cou ou la cagoule sont de mise. Plus adaptés à la pratique du deux-roues qu’une écharpe (ceux ayant essayé le confirmeront) ils vous éviteront engines et autres rhumes ou la fameuse guêpe qui vient se loger dans le col. Le choix entre tour de cou et cagoule vous appartient, le tour de cou offrant une moins bonne protection que la cagoule alors que cette dernière est moins facile à enlever et vous contraindra souvent à ouvrir votre blouson.

Comme pour les gants et le blouson, il sera pratique de posséder différents modèles en fonction de la saison. De nombreuses matières coexistent et vous apporteront protection et confort. Les matières polaires seront fortement appréciées l’hiver quand les matières plus légères et respirantes seront recommandées pour l’été.

Le conseil Kymco : Lors de l’achat, prenez votre casque avec vous afin de tester le comportement du tour de cou ou de la cagoule une fois votre casque porté : arrivez-vous à bouger la tête normalement, est ce qu’il/elle tient bien en place, son port vous dérange-t-il, quelle sensation de protection avez-vous ? Idéalement, optez pour une cagoule chaude l’hiver et un tour de cou léger l’hiver.

 

Le pantalon de pluie/surpantalon

Les pilotes qui sortent par tout temps vous le diront : un bon pantalon de pluie peut sauver votre journée. Indispensable pour ceux qui roulent toute l’année, il vous permettra d’arriver bien sec à destination. Le pantalon de pluie sera utile à ceux n’ayant pas investi dans un pantalon spécial deux-roues (dont les conseils d’achat sont identiques à ceux de la veste ou du blouson) et souhaitant se protéger de la pluie et du vent. Côté pratique, ce pantalon en nylon ou polyester est 100% étanche et s’enfile au-dessus de votre pantalon habituel. Il pourra être renforcé (sur certains modèles) d’une doublure isolante, qui devra idéalement être amovible afin d’être utilisable toute l’année.

Le conseil Kymco : Le pantalon de pluie se portant au-dessus de votre pantalon, choisissez-le suffisamment ample pour pouvoir l’enfiler facilement. Bien que la majorité en soit pourvu, vérifiez à prendre un pantalon équipé de bandes réfléchissantes afin d’être bien vu par les autres usagers de la route.

 

Les équipements que vous remercierez en cas de chute

 

Dorsale/ gilet airbag

On ne peut que vous recommander de vous équiper d’une dorsale tant son port est discret et son niveau de protection élevé. Les dorsales peuvent être de deux type : amovibles (on les glisse dans l’emplacement prévu de son blouson/veste) ou à bretelles (offrant souvent des protections supplémentaires). Vous trouverez également des gilets de protection incluant des protections aux épaules et poitrine ou même des gilets avec airbag intégré vous protégeant le buste et les cervicales en cas d’accident. Choisissez votre dorsale afin qu’elle soit bien adaptée à votre corps (et à la poche de votre blouson dans le cas des amovibles), qu’elle soit homologuée EN 1621-2, qu’elle soit agréable à porter (respirante et souple/articulée) et qu’elle offre le maximum de protection en cas de glissade.

Le conseil Kymco : On ne pense pas forcément à la dorsale lorsque l’on roule en scooter ou maxiscooter, cependant elle n’est pas réservée aux seuls motards et pourra vous éviter de graves séquelles (fractures, brûlures) en cas d’accident violent. Comme pour le casque, l’achat d’une dorsale peut être coûteux (de 30€ pour une dorsale en plaque jusqu’à plusieurs centaines d’euros pour un gilet airbag) mais c’est un investissement intelligent qui vous protégera de nombreuses années. Faites appel aux meilleurs conseils du vendeur pour bien vous aider à trouer la protection dorsale qui vous convient et repartir heureux de votre achat.

 

Pantalon/jean en kevlar (renforcé)

On ne pouvait terminer cet article sans vous parler de cette superbe invention qu’est le jean Kevlar. En citadin qui se respecte, vous n’avez probablement pas envie d’enfiler une épaisse combinaison de moto en cuir à chaque déplacement. Pour autant vous souhaitez être bien protégé et vous avez (ou allez) investir dans un blouson et un gilet de protection adapté. Et vos jambes dans tout ça ? Alors que porter un blouson en cuir peut vous donner un look certain tout en vous apportant la protection nécessaire en ville, porter un pantalon en cuir toute la journée n’est pas idéal (et le stocker non plus). Quelle solution dans ce cas ? Le jean en Kevlar !

Identique à un jean classique, le jean en kevlar vous protégera efficacement des abrasions en cas de chute grâce à des empiècements protecteurs disposés aux zones à risques. Certains modèles vont plus loin en proposant des poches intérieures qui vous permettront d’insérer des protections amovibles aux genoux et hanches afin de vous apporter un maximum de sécurité. Bien que le niveau de protection soit moins élevé que pour un pantalon en cuir classique, ce type de pantalon trouve sa place pour des déplacements urbains. Léger et souple, le jean en kevlar est l’allié idéal du pilote souhaitant être protégé tout en arborant un style urbain et décontracté.

Le conseil Kymco : Le jean en kevlar est une bonne solution pour les pilotes à la recherche de vêtements cross-over entre vêtements de ville et équipements renforcés. Bien que certains modèles puissent être doublés, la majorité de ces jeans ne protège pas des intempéries et ceux-ci seront réservés à des déplacements par beau temps ou courts. Côté prix, comptez un minimum d’une centaine d’euros pour les jeans les moins coûteux.

 

Vous savez désormais comment bien vous équiper pour piloter un maxiscoot ou une moto. Ne faîtes pas de petites économies sur ces équipements : il vaut mieux investir au début, rouler bien protégé et conserver ces équipements longtemps qu’acheter des protections à bas coûts qui ne vous offriront pas de protection suffisante et que vous remplacerez rapidement. Nous ne le rappellerons jamais assez : perdre 10 minutes pour bien s’équiper avant chaque sortie peut vous faire gagner de nombreuses années de vie !  

Pour être bien accompagné, sollicitez votre concessionnaire au sujet des équipements nécessaires à vos besoins : il pourra vous conseiller et vous aider à trouver la bonne taille pour chaque équipement.

 

Je contacte mon concessionnaire

 

Sujets: Scooter, Conseils, Scooters 125, Scooters 50, Maxiscooters